Tout savoir sur les amaryllis en pot

Tout savoir sur les amaryllis en pot

Le grand dilemme de chauffer ou non une serre durant l'hiver... On était catégorique que non depuis toujours ici chez Floramama. Mais très tôt au printemps 2021 alors que même les bulbes de printemps n'avaient pas encore fleuri, je devais passer nos grosses commandes de bulbes pour l’automne et je me suis laissé prendre au jeu de la facilité. Je me suis dit que ça serait teeeellement beau et ça ferait teeeellement du bien des amaryllis fraîches à Noël! 

 

Et comme ça, d'une simple phrase dans un courriel j'ai ajouté 400 bulbes d'amaryllis qu’on aurait à cultiver en novembre et décembre, moment où Lena serait normalement prête à fermer les serres pour la saison et Raphaëlle à accueillir un rythme un peu moins frénétique côté vente. Ajouter les amaryllis à la commande était un petit geste au départ, mais qui comportait de grands impacts au niveau de l’énergie encore disponible en fin de saison et du matériel aussi dont chauffer une serre pendant 5 à 6 semaines.

En octobre quand les bulbes d'automne sont arrivés j’avais un peu oublié d’avoir ajouté des amaryllis à notre commande... J'ai trouvé (et mon équipe aussi) mon idée pas mal moins sexy qu’au printemps!
Eh oui, c'est comme ça des fois chez Floramama, un peu chaotique. Mais jamais plate!

On s’est donc motivées et on a fait le nécessaire pour que ça se passe.

À notre agréable surprise, elles n'ont demandé que très peu d'attention et elles nous ont carrément charmé. Plusieurs sont encore en fleurs après 3 semaines et celles que nous avions traitées en fleurs coupées ont 4 semaines en vase à leur actif. La floraison est vraiment abondante avec en moyenne 3 tiges par bulbe et entre 5 et 8 fleurs par tiges!

 

Quand on reçoit à la ferme les bulbes d’amaryllis de nos fournisseurs, ils sont prêts à fleurir, peu importe les conditions, ou presque. 

Ce sont des bulbes subtropicaux (zone 8) qui, dans leur habitat naturel, fleurissent tous les ans entre le mois de janvier et avril en moyenne. Les bulbes qui sont mis en vente pour une floraison au temps des fêtes ont été spécialement traités pour accélérer leur floraison. Ils ne fleuriront donc qu’une seule fois pour le temps des fêtes. Les années suivantes, ils fleuriront entre janvier et avril.

 

Voici les quelques principes à observer pour une floraison annuelle d’amaryllis, mais avant juste un petit rappel concernant le cycle d’un bulbe à fleurs

Le bulbe à fleurs est comme une pile et le soleil est la source d’énergie. Le bulbe est soit plein, vide, en chargement ou en dormance.

Le bulbe est plein: un bulbe plein contient toute l’énergie dont il a besoin pour la floraison à venir. 

Le bulbe est vide: un bulbe en floraison a transféré toute son énergie à la croissance des racines, des fleurs et des feuilles. Il est maintenant vide d’énergie.

Le chargement: les feuilles sont comme des panneaux solaires et par la photosynthèse captent la lumière et la transforme en énergie qui ira se loger à nouveau dans le bulbe pour la prochaine floraison. 

La dormance: le bulbe est plein à nouveau et c’est reparti pour un autre cycle. Mais avant de fleurir à nouveau, la plupart des bulbes à fleurs ont besoin d’un temps de repos à sec ou de vernalisation.

 

Tout savoir pour réussir à faire refleurir une amaryllis:

  1. Le soleil
    La préparation de la prochaine floraison s’effectue en hiver alors que la plante est en pleine croissance. Pendant la floraison l’éclairage importe peu, mais dès que le feuillage apparaît il est primordial de placer votre plante au soleil direct (au sud si possible). Les amaryllis ont besoin d'énormément de lumière! Et souvenez-vous, fleurir à mis la pile (le bulbe) à vide, pour la recharger on doit lui offrir une exposition maximale au soleil. Pour savoir si l’exposition est suffisante, il suffit d’observer le feuillage. Si les feuilles sont longues, étroites, plutôt pâles et très courbées c’est que la lumière est insuffisante et votre amaryllis n’aura pas assez d’énergie pour refleurir. Si le feuillage est plutôt trapu, vert foncé, droit à la base et légèrement courbé au milieu c’est que tout va bien.

  2. L'irrigation
    L’amaryllis n’est pas différente d’une autre plante d’intérieur et doit être arrosée régulièrement durant sa période de croissance donc dès qu’il y a des feuilles! Normalement, un arrosage entre 1 à 2 fois par semaine selon l'exposition au soleil et la température ambiante est suffisant. L’essentiel c’est que le terreau soit généralement humide, mais pas détrempé. Pendant la période où les hampes florales (qu’on appelle aussi chandelles à cause de leurs formes de… chandelles) grandissent et qu’il n’y a pas encore de feuilles, on arrose un peu moins régulièrement soit une fois par semaine ou aux 10 jours pour ne pas stimuler la croissance de moisissures sur le bulbe.

  3. La fertilisation
    Il faut nourrir l’amaryllis d’un engrais organique pour plantes à bulbes selon la dose recommandée par le fabricant une fois que les feuilles sont sorties du bulbe. Il est préférable de ne pas fertiliser avant que les feuilles soient visibles. C’est la combinaison soleil et fertilisation qui feront grossir le bulbe. Et plus le bulbe est gros, plus la floraison sera abondante!

  4. La dormance
    Selon la variété d'amaryllis, il se peut que le feuillage finisse par jaunir une fois que la pile (le bulbe) sera pleinement rechargée. Cela signifie que la croissance est terminée et que le bulbe est prêt à tomber en période de dormance entre 2 à 4 mois. Donc si les feuilles jaunissent complètement, il faudra les couper et arrêter d’arroser jusqu’à ce que du vert pousse à nouveau. Il se peut aussi que le feuillage reste vert et dans ce cas la croissance continue, il n’a pas besoin de dormance. Il faut donc continuer de l’entretenir comme expliqué ci-haut.
    La température ambiante pendant la période de dormance n’est pas importante. Laissez votre amaryllis là où vous voulez, à température ambiante ou fraîche (jamais de gel par contre), cela ne changera rien. Si vous décidez de déplacer votre amaryllis, assurez-vous de vérifier l’émergence de nouvelles pousses vertes. Dès que du vert se pointe le bout du nez, il faudra alors la remettre au soleil et lui apporter les soins ci-haut pour un nouveau cycle de floraison.

 

Pour ce qui est des fleurs en particulier, vous aurez probablement besoin de tuteurer les tiges, car celles-ci sont parfois trop lourdes tellement les fleurs sont abondantes. Si jamais les tiges tombent et cassent, aucun problème! Coupez simplement la tige à sa base mettez-là en vase avec de l’eau fraîche!

Pour les visuels comme moi, voici le cycle moyen de l’amaryllis sur une année. Évidemment ça peut varier d’un spécimen à l’autre!



Article Précédent

1 commentaire

  • Bonjour !
    Merci encore pour ce si beau cadeau que vous nous avez fait en cultivant ces bulbes. Mon amaryllis a bien fleuri, généreusement, quelle beauté ! Maintenant que les pétales sont tombés, je me demandais s’il est préférable de couper les tiges pour laisser plus d’espace au feuillage. Je dois aussi me procurer rapidement cet engrais organique pour bulbes. Comme les feuilles sont déjà sorties, puis-je utiliser un engrais pour plantes d’intérieur en attendant de trouver le bon engrais ?
    Merci !
    Marie-Ève

    Marie-Ève Valiquette

Laissez un commentaire